Franchise sur l’aide juridictionnelle

Posté par shugyo 21 le 16 novembre 2007

Ce que l’on oublie de dire surtout dans la presse nationale, c’est que si les montants de dotation à l’aide juridictionnelle ont explosé en quelques années, ce n’est pas la faute des justiciables.

Mme le Garde des Sceaux, ayant été juge d’instruction, devrait le savoir.

La dotation de l’aide juridictionnelle a explosé parce que l’accès à la justice est long, compliqué et coûteux d’une part, et parce que de plus en plus de procédures judiciaires nécessitent le recours au ministère d’avocat d’autre part. (Soit dit en passant, cette dérive entraîne d’autres conséquences, mais ce n’est pas le sujet).

Simultanément et sur la période de référence, le niveau de vie en France a beaucoup baissé ou s’est maintenu tant bien que mal – ce qui n’a pas empêché le renchérissement non contrôlé de bon nombre de services et de produits.

Les Français qui tiennent un avocat en permanence au bout de leur ligne téléphonique sont les mêmes que ceux qui se font soigner dans des cliniques privées.

On appelle cela le régime des privilèges (au sens étymologique : « lois privées »). Et évidemment, ce régime s’applique indistinctement à tous les Français, sous l’égide du principe républicain d’égalité.

Avoir un besoin impératif d’un spécialiste est une chose. Pouvoir le payer en est une autre !

Laisser un commentaire

 

oser |
Ultrarésistance |
Tu l'as dit, Souris! |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blog de la procrastinati...
| BILAOGY
| LA GRANDE GUERRE 1914-1918